Les Techniques utilisées

Techniques fasciales

osteopathe houilles techniques facialesLes fascias aussi appelés aponévroses entourent, protègent et relient tous les organes du corps. Ils sont en continuité de la tête aux pieds. Ils véhiculent les veines, artères, nerfs et lymphatiques qui apportent aux organes (muscles, viscères, peau,…) tous les éléments essentiels à leur bon fonctionnement (oxygène, nutriments par le sang, informations nerveuses par les nerfs et système immunitaire par le sang et les lymphatiques).
L’ostéopathe doit s’assurer de la liberté de mouvement des fascias qui est indispensable pour la bonne « respiration » de tous les tissus du corps.
Ils sont altérés à tous traumatismes (chirurgie, entorses, fractures, luxations, tendinites, déchirures musculaires…) Le traitement fascial accélèrera la cicatrisation dans tous les cas cités précédemment.

Techniques crânio-sacrées

osteopathe houilles techniques crânio-sacréesElles traitent le crâne et ses tissus environnants, le sacrum, coccyx et les méninges, principalement la dure-mère (qui relie crâne, vertèbres, sacrum et coccyx), ainsi que leurs incidences sur le système nerveux central. La naissance normale ou compliquée, les traumatismes crâniens, les chutes sur le sacrum/coccyx, les accidents de voiture, les troubles de l’oculomotricité ou de l’occlusion… laissent des séquelles visibles ou invisibles sur le système cranio-sacré et constituent des facteurs possibles de blocages ou dysfonction cinétique de celui-ci. L’équilibre crânio-sacré est essentiel à tout âge pour maintenir ou retrouver un état de santé physique et psychique idéal. Le bilan ostéopathique est conseillé après chaque traumatisme dont le premier est celui de la naissance.

Techniques structurelles

osteopathe houilles techniques structurellesElles traitent les os, les muscles, les tendons, les ligaments, les articulations et les fascias du corps. Il existe plusieurs types de techniques structurelles.

Techniques musculaires/myotensives

Elles utilisent la contraction musculaire volontaire du patient dans le but de libérer les articulations et de rendre toutes leurs fonctionnalités aux muscles se trouvant autour de celles-ci.

Techniques directes dites de « Craquing » ou haute vélocité et basse amplitude (HVBA)

Elles s’appliquent essentiellement aux articulations mais aussi aux autres tissus environnants. Une légère impulsion dans la barrière physiologique de l’articulation permet la libération du blocage articulaire ainsi que l’envoi d’influx nerveux correcteurs permettant l’adaptation physiologique des structures environnantes du corps. Ces techniques peuvent, ou non, s’accompagner d’un bruit articulaire, le craquement, surprenant mais indolore et non nocif.

Techniques articulatoires

Ce sont des techniques de mobilisation passive douce des articulations, muscles, ligaments,… ayant perdu leur souplesse.

Techniques viscérales

osteopathe houilles techniques viscéralesCes techniques permettent de traiter principalement les viscères et leurs systèmes d’attaches entre eux et d’attaches au squelette (ligament, méso, épiploon). Et oui, nos viscères ne sont pas seulement à l’intérieur de notre corps… ils sont attachés au squelette ! Certaines pathologies, certains médicaments, la chirurgie, la radiothérapie, l’alimentation, … peuvent altérer la mobilité et la physiologie normale de ces organes et donc « tirer », exprimer des contraintes sur le squelette pouvant être à l’origine de douleurs (de dos, d’épaule, de hanche…).
Les techniques viscérales sont des techniques de mobilisation douce visant à restaurer la mobilité normale/physiologique des organes et donc à lever les contraintes s’exprimant sur le squelette.